Lumen Cordis
Naturopathe à Collobrières
 
Lumen Cordis, naturopathe à Collobrières
 
06 44 91 88 00

Micronutrition

L’alimentation de nos jours, même lorsque « l’on fait attention » est trop riche en sucres, en protéines animales, en graisses et en additifs et ne contient pas assez de fruits et de légumes frais.

Pour exemple : en 1850 les Français consommaient 5 kg de sucre par an et par habitant, ce chiffre est passé à 35 kg en 1990 et reste stable jusqu ’à nos jours. Quand on sait que le sucre active plus de neurones dans la zone du cerveau dédiée au plaisir que l’usage de drogues il faut être attentif quant à sa consommation. Il en est de même pour notre consommation en protéines animales qui a connue une forte augmentation après la seconde guerre mondiale pour passer de 50 kg par an et par habitant en 1950 à 100 kg en 2000. Enfin, la plupart d’entre nous consommons trop de graisses saturées, d’aliments industriels et raffinés : pains, biscuits, gâteaux, produits déjà préparés, restaurants,...

Notons qu’il y a aussi le fait que notre alimentation d’aujourd’hui n’est plus aussi nutritive qu’avant. Depuis les années 60, l’agriculture chimique a devancé l’agriculture biologique qui dominait jusqu ’à la seconde guerre mondiale. Les fruits et les légumes sont aspergés de produits toxiques, cueillis avant leur maturité et transportés des jours durant dans des camions ; question apports nutritifs et goût on repassera ! Même dans les aliments réputés sains, vitamines A et C, protéines, phosphore, calcium, fer et autres minéraux ou oligo-éléments ont été divisés par deux, par 25, voire par 100, en un demi-siècle. Pour retrouver les qualités nutritionnelles d’un fruit ou d’un légume des années 50, il faudrait aujourd’hui en manger une demi-cagette ! Il faudrait 100 pommes de 2018 pour avoir la teneur en vitamines d’une seule de 1950 ! C’est pour cela que pour limiter les pertes en teneurs nutritives, il est préférable de manger des légumes et des fruits biologiques. Il est prouvé qu’ils contiennent 40% de micronutriments en plus et 15% d’eau en moins.

Pour toutes ces raisons la micro-nutrition encore appelée “nutrithérapie”, propose une approche physiologique des dysfonctions métaboliques et immunitaires… vers des remèdes naturels efficaces.

L’association thérapeutique d’oligo-éléments, de vitamines, d’acides aminés et d’acides gras essentiels a pris en Europe le nom de “nutrithérapie”. Le but étant de récupérer 100% des fonctions d’un organisme en baisse de forme.

La micronutrition tend à optimiser les régulations organiques et à limiter les processus de vieillissement tissulaire par l’apport d’éléments essentiels en micro-doses.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.